Index de l'article
Madagascar : toute une histoire !
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
Toutes les pages

H – Des premières explorations pétrolières au début des négociations pour le nickel… en passant par les premières privatisations des années 1980

Nous sommes en 1976, l’Office militaire nationale pour les industries stratégiques voit le jour dont la fonction principale est de valoriser le sous-sol malgache… La date du début du XXe siècle est avancée comme celle de la première exploration pétrolière, mais les activités ont véritablement démarré en 1976, après la création de l’OMNIS. Suivirent d’autres grands projets : barrages hydroélectriques, exploitation de l’ilménite et du nickel… et les premières mesures de libéralisation économique, illustration d’un assouplissement du socialisme étatique… Le début des années 1990 retiendra la contestation grandissante de l’opposition, supportée par les églises bien que Madagascar soit une République… Toute une histoire !

Mars – mai 1976 : Création du parti Antoky ny Revolisiona Malagasy (AREMA), formation présidentielle.

29 décembre 1976 : Création du Front National pour la Défense de la Révolution (FNDR) regroupant notamment les partis AREMA, AKFM, MFM, MONIMA, UDECMA/KMTP (démocrates chrétiens) et le Vonjy Iray tsy Mivaky. Le Parti Socialiste De Madagascar (PSDM) d’André RESAMPA refusa d’en faire partie.

1977 : Premières évaluations des gisements de pétrole à Madagascar.

30 juin 1977 : élections législatives, sur 137 sièges l’AREMA en gagne 112, l’AKFM 16, le VONJY 7, et l’UDECMA 2.

1982 : Inauguration du barrage hydroélectrique d’Andekaleka (58 mégawatts) financé entre autre par la Banque mondiale, les Fonds Koweitiens, la badea…

1982 : Début des négociations avec la société canadienne QIT-Fer pour l’exploitation de l’ilménite à Fort Dauphin,

1982 : élection présidentielle au suffrage universel direct.

7 novembre 1982 : Didier Ratsiraka avec 80,17 % des suffrages, remporte les élections présidentielles sur son adversaire Monja Jaona 19,83%. Il est reconduit pour un deuxième mandat de 7 ans.

1983 : Premières mesures de libéralisation économique.

28 août 1983 : Élections législatives. L’AREMA obtient 117 sièges sur 137, L’AKFM 16, l’AKFM 9, le VONJY 6, le MFM 3, le MONIMA 2 et l’UDECMA et le VSM 0.

10 juillet 1984 : Requête de dissolution du gouvernement, du Conseil suprême de la révolution, et du CMD par le MONIMA.

1985 : Premières privatisations l’entreprise d’état TAMALU (Société Tamatavienne d'Aluminium) est vendue à une entreprise privée.

1987 : Assouplissement du socialisme étatique en procédant à une timide libéralisation de l’économie (code des investissements, zones franches, élargissement du mécanisme d’accès aux devises…)

12 mars 1989 : élection présidentielle. Didier Ratsiraka réélu Président pour 7 ans avec 62,7% des voix contre Manandafy Rakotonirina (MFM) 20%, Jérôme Marojama Razanabahiny (VONJY) 15% et Monja Jaona (MONIMA) 3%.

28 mai 1989 : Élections législatives. Victoire de l’AREMA : 120 députés sur 137, le MFM en obtient 7, le VONJY 4, l’AKFM-Fanavaozana 3, l’AKFM 2, le MONIMA 1 et l’UDECMA 0.

1990 : Début des négociations pour l’exploitation du nickel d’Ambatovy à Moramanga.

1990 : Visites des Présidents français François Mitterrand (juin) et sud-Africain, Frédérik de Klerk (août) ; mais le pouvoir doit compter avec l’opposition grandissante des églises qui deviennent le principal foyer de contestation… Naissance de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Développement, dont un des fondateurs est le Professeur Zafy Albert.