Index de l'article
Madagascar : toute une histoire !
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
Toutes les pages

C - Du Roi Ratsimilaho, fils de pirate anglais, à sa fille Béti qui céda aux Français l’île Sainte-Marie…

Nous sommes au début du XVIIIe siècle, Ratsimilaho, fils métis du pirate anglais Tom Tew, fonde, sur la côte est, le royaume des Betsimisaraka (« les nombreux inséparables »). Suivirent alors le règne de plusieurs souverains. Apparaissent, les guerres, les réconciliations… Royaumes, groupements et/ou régions se font et se défont… L’île Sainte-Marie fut cédée par Béti, la fille de Ratsimilaho, à la France, illustration de la persistance des visées françaises sur la grande île, écrit-on… Toute une histoire !

1675 (?)-1710 (?) : règne d’Andriamasinavalona, qui laisse le souvenir d’un des plus grands rois de l’Imerina. Il agrandit le royaume et réorganise son administration, en le partageant en quatre grandes régions. Mais il a mis à la tête de chacune d’elles l’un de ses fils. Dès avant la mort du roi, la partition du royaume se dessine, et au XVIIIe siècle, l’Imerina est divisé en quatre royaumes qui se combattent et sont victimes des razzias des voisins, Sakalava et Sihanaka.

XVIIIe siècle : Andriamanetriarivo s’efforce de consolider le Royaume du Menabe. Andriamanalimbe étend le Royaume de l’Isandra à l’Est. Prospérité de l’Isandra. Des Sakalava, Zafimbolafotsy, émigre en pays Tsimihety.

1710 : Mort d’Andriamandisoarivo. Mort d’Andriamasinavalona. Guerres civiles en Imerina jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Raonimanalina réforme l’administration et développe l’armée et le commerce dans le Lalangina. Guerres presque permanentes entre les Mahafaly et leurs voisins Sakalava et Antandroy. Les successeurs d’Andriamanetriarivo développent le système féodal. L’Anosy est partagé entre de nombreux chefs locaux. Captivité de Drury en Anosy. Le Roi Antesaka Andriamarolo s’empare de Vangaindrano. Ramanano Filohabe des Betsimisaraka du Sud ouvre les hostilités contre les Betsimisaraka du Nord, et s’empare de Fenerivo. Ramaromanompo est nommé Commandant en Chef des Betsimisaraka du Nord et forme le projet de confédérer les Betsimisaraka. Victoire de Ramaromanompo à Fenerivo et à Vohimasina. Campagne de Ramaromanompo chez les Betsimisaraka du Sud. Les Mahamasinandriana renversent Andrianonifoloalina et le remplacent par son frère. Andrianonindranarivo dans la Lalangina. Andrianihevanarivo, du Menabe, oblige Andriantsirotso de Tankarana à abandonner son Royaume… Andrianonindranarivo rétablit les privilèges des Mahamasinandriana et accroît la prospérité et le prestige du Lalangina.

Au cours du XVIIIe siècle : d’autres groupements malgaches manifestent leur cohésion : les quatre royaumes Betsileo, au sud de l’Imerina ; l’Imamo et le Vakinankaratra, deux royaumes d’origine Hova, à l’ouest et au sud du pays Merina ; les Tsimihety (dont le nom – « ceux qui ne se coupent pas les cheveux » - atteste peut-être le goût de la liberté), installés au nord-est de l’île.

1750 : La cession de l’île Sainte-Marie à la France (par la reine Béti, fille de Ratsimilaho) souligne la persistance des visées françaises sur la grande île.

1751 : Mort de Ramaromaompo… Le système féodal entraîne la dislocation et l’affaiblissement du Royaume du Boina.

1767 : Zanahary, successeur de Ramaromanompo, est assassiné par ses sujets. Lamboina règne sur le pays Tankarana.