Index de l'article
Madagascar : toute une histoire !
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
Toutes les pages

B – Du Portugais Diego Dias au Français Misson…


Nous sommes en 1500, le 10 août, le Portugais Diego Dias découvre la grande île, qui reçoit alors le nom d’île Saint-Laurent. Suivirent, alors plusieurs tentatives d’implantations, et de colonisation. Les côtes malgaches sont visitées, habitées, délaissées, de nouveau fréquentées… Traités de commerce et protectorats voient le jour… Vers la fin du XVIIe, la baie de Diégo Suarez accueillera la toute première et éphémère République égalitaire de Libertalia, fondée un Français du nom de Misson… Toute une histoire !

1500 – 1540 : Rangita et Rafohy instituent le Fanjakana Arinda à Merimanjaka.

1527 : Naufrage d’un navire portugais dans la baie de Ranofotsy. Des Portugais tentent de s’installer à Fort-Dauphin. Éclatement du groupe humain de la dépression d’Ivohibe. Ramarohala fonde le Royaume d’Anteony.

1540 – 1575 : Andriamanelo fait des incursions sur la Rive Droite de l’Ikopa. Rambo, fils ainé, de Ramarohala émigre en pays Tanala. Vie clanique sous les Filoha et les Filohabe en pays Betsimisaraka. Des navires portugais fréquentent les estuaires des fleuves Antesaka. Arrivée des Maroseranana en pays Mahafaly. Vie clanique en pays Mahafaly… Andriamandazoala étend son autorité jusqu’au grand Mangoky, et fonde Bengy sur les rives du Sakalava. Andriamandazoala contrôle l’Ouest jusqu’à Mahazoarivo. Le Royaume du Menabe est fondé… Chroniques et documents de Navigateurs Européens commencent à parler abondamment de Madagascar.

Fin du XVIe siècle : Tentatives d'implantation hollandaise.

1575 – 1610 : Règne de Ralambo en Imerina. Incursions Sihanaka, Bezanozano, et Ontaiva à la frontière orientale de l’Imerina. Ralambo étend son autorité sur le Vakiniadiana, proclame le Fanjakan’Imerina Ambaniandro, et institue une hiérarchie nobiliaire… Andriambolanony et Isoro (Antefasy et Zafisoro) quittent l’estuaire du Manambovo pour émigrer en direction du Nord-Est. Des émigrants venus des pays voisins s’installent en pays Sihanaka, et s’ajoutent à la population en place… Des Bara commencent à quitter la dépression d’Ivohibe.

XVII siècle : Le roi des Merina, Andrianjaka, repousse les Vazimba du plateau d'Imerina et fonde Tananarive (Antananarivo)… Les navires de commerce européens font de la magnifique baie d’Anantsoño, ou Saint-Augustin, située à 37 km au sud de Toliara, une escale de choix sur la route des Indes.

1613 : Luiz Mariano essaie de conclure un traité avec le roi Mahafaly Andriamasilalina Andrianjaka s’empare d’Analamanga (Futur Antananarivo). Lutte entre les Filoha Betsimisaraka pour avoir le commerce avec les commandants des bateaux européens. Andriampianarana institue un code de sept articles dans le Lalangina. Les descendants d’Amdriambolanony forment la dynastie qui règne sur le petit royaume Antefasy. Des Européens s’installent sur la Côte Est.

26 juin 1638 : L’explorateur François Cauche est le premier Français à visiter Antomboka ou Antsiranana. Il avait été déposé à Madagascar par une expédition que dirigeait le Capitaine Allonse Goubert.

1642 : Le Hollandais Van den Stel conclut un traité de commerce et de protectorat avec un Filoha de la Baie d’Antongil.

1642 : Les Français Pronis et Foucquembourg, commis de la Compagnie des Indes, s’installent sur la côte sud-est. Sur l’ordre de Richelieu, ils fondent Fort-Dauphin, une année après, comme escale sur la route des Indes. Louis XIII, avait signé le 28 juin 1642, des lettres patentes, concédant à cette compagnie, pour une durée de dix ans, le privilège exclusif de coloniser et de commercer dans l'île Dauphine et les îles adjacentes, à la seule charge d'en prendre possession au nom du roi. Louis XIV confirma ces lettres patentes le 20 septembre 1643. C'est là la base des droits que s'arrogera la France sur Madagascar.

1644 : 140 pères pèlerins, semblables à ceux du Mayflower, établissent un fort à Anantsoño ou Saint Augustin.

1645 : Tentative de colonisation menée par l’Anglais John Smart. Après l’échec Britannique, il ne reste que 12 survivants qui repartent en Angleterre, Anantsoño ou Saint Augustin devint une base de ravitaillement pour les pirates et les négriers européens tels le « Malouin » Surcouf.

1648 : Andriamanely règne sur le Bara. Étienne de Flacourt arrive à Fort-Dauphin pour remplacer Pronis, mauvais administrateur qui s'aliéna les sympathies des habitants. De Flacourt s’avère être un administrateur intègre, mais brutal avec les populations locales.

1649 : Le Roi Zafindravola Andriamanaga règne sur les Masikoro. Expédition du Roi Bara Andriamanely contre le Roi Mahafaly Andriandravalo.

22 Janvier 1651 : Andriandramaka échoue dans sa tentative de s’emparer de Fort-Dauphin. Ralambo (Betsileo) fonde le Royaume de l’Isandra.

Andriandahifotsy étend le Royaume de Menabe au Nord jusqu’au Manambolo ; sa prépondérance sur ses voisins Andraivola et Zafimanely. Description de l'Arindrano par Flacourt. Raonindranarivo partage le Lalangina en 4 provinces.

1664 : La nouvelle Compagnie des Indes orientales, fondée par Colbert, se tourne surtout vers l’Inde et se désintéresse de l’établissement de Madagascar.

1672 : Après le massacre de la garnison de Fort-Dauphin, les survivants s’embarquent pour l’île Bourbon [actuelle île de La Réunion], alors déserte…

1674 : Le pays Tsimihety reçoit ses premiers émigrés (Antivohilava) en provenance de l’Est. Règne de Fizeha (Antesaka) à l’Est de la dépression d’Ivohibe. Avènement d’Andriamasinavalona en Imerina. Andriamasinavalona partage son royaume entre 4 de ses fils.

1680 ou 1685 : Mort d’Andriandahifotsy… Andriamandisoarivo, entreprend la formation du Royaume du Boina, et ses incursions en pays Tsimihety, Sihanaka, Bezanozano et Merina. Émigration d’Andriamarolo (Rabehavana) des environs de la plaine d’Ivohibe à la Côte.

4 juin 1686 : Un arrêt du Conseil de Louis XIV réunit solennellement Madagascar au domaine de la couronne. Cette réunion fut confirmée par les édits de mai 1719, juillet 1720 et juin 1721. Toutefois le désastre de 1672 avait été tel que, pendant près d'un siècle, on ne fit rien de Madagascar.

Dès la fin du XVIIe siècle : Des pirates français et anglais, souvent repliés de l’Atlantique, fréquentent les côtes malgaches (surtout l’île Sainte-Marie et la baie d’Antongil). Le Français Misson fonde (vers 1693 ?) l’éphémère République égalitaire de Libertalia, installée dans la baie de Diégo-Suarez.