Coup de gueule putschiste
vendredi 18 décembre 2009

Madagascar n’a pas le dirigeant qu’il mérite, il ne fonctionne que par le putsch.

Il n’est pas content car Marc Ravalomanana ferme sa station, il fait un putsch ;

Il n’est pas content car Maputo ne le nomme pas président, il boude ;

Il n’est pas content car le GIC ne met pas comme seul agenda, sa présidence, il boude ;

Le problème de Mada n’est pas le sien ;

Le problème du chef de ménage, il n’en a cure ;

Il n’a qu’une idée en tête comme un pur et dur ;

S’il n’est pas président, putscher ;

Et pour faire foirer.

Parce qu’à Maputo, on offre un bureau à Ambohitsorohitra ou à Iavoloha, aux co-présidents, il fait un putsch en reniant ce qu’il a signé et sa parole.

Parce que les trois mouvances continuent à chercher des solutions à Maputo, … il fait un putsch.

… C’est moi qui dirige. Exit le reste du monde.

Madagascar n’a pas le dirigeant qu’il mérite, il va droit au mur.