Elections 2013: C'EST REPARTI COMME EN 2002
De Vanf - L'Express de Madagascar

(...) C’est reparti comme en 2002. Faute de confiance, faute de dialogue, faute de consensus, on ira vers une logique de confrontation des résultats par bureau de vote. Ce devait être un dialogue au sommet qui apure tous les passifs depuis au moins 1972. Les élections censées représenter une «sortie de crise» pourraient bien déboucher sur une crise suprême qui conjure toutes les crises. À un prix incalculable. Lire la chronique