Lettre ouvetre

Wake-up, ampy zay, aoka zay !!!  caeed, sefafi, wyld, cnosc, ccoc, aosc, pfnscm, rjdp, cnoe, yltp, rjt, etc. Bref, interminable... Normal si on trouve 340 partis politiques. Et comme en politique, chaque nouvelle entité de la société civile se croit être nouvelle dans sa thématique, elle croit avoir inventé la roue, la thématique etc. exactement comme en politique quoi. Les prédécesseurs n’ont jamais rien fait, c’est toujours le nouveau, le plus beau, le plus authentique. Pourquoi ?

Orgueil

D’abord, par orgueil. Oui, car jamais les nouveaux ne reconnaîtront les dinosaures. Jamais, ils ne citeront les travaux faits auparavant. C’est toujours le nouveau venu qui a inventé le combat pour l’État de droit. Toujours le nouveau venu qui a inventé l’indignation contre une décision hors la loi. Chacun son combat facile, chacun sa manière de s’acheter sa bonne conscience. Oui, car citer l’autre, c’est exister après lui. Naaaaaaaaaaaaaaaaan. J’ai inventé ça tout seul.

Non je n’y vais pas molo molo… non, je ne me dis pas « sérénité… zen… ». Non l’heure est très grave ! Et c’en est ainsi car, oui bien sûr c’est la faute aux politiques mais c’est aussi la faute au peuple, notre faute d’avoir été complice de tout ça. Tiens, un dinosaure a dit cela exactement comme cela… Aujourd’hui, ce serait le CES qui scandalise ! Je pense au SEFAFI, au CCOC au WAKE up.

Mais dites donc, on s’attaque à la CES car c’est commode ! Mais la CES n’est qu’une institution de la Feuille de Route (FdR)! C’est la FdR qui a donné autant de pouvoir à TGV ! Même un président élu n’a pas autant de pouvoir ! Même le dictateur n’a pas eu ces pouvoirs-là ! Mais non, ce n’est pas scandaleux. Avançons. Et la FdR vous savez n’est qu’un « pis-aller », ne la remettons pas en cause, apprenons seulement à nos enfants que l’on peut s’amener avec 2 pelés trois tondus au 13 mai, s’autoproclamer et résister quelques années pour devenir président de Madagascar ! Exactement comme en 2009 ou en 2002 ! Allez… avançons.

Où étions-nous ?

Tiens 2002 ! Où étions-nous quand quelqu’un fait deux investitures dans la même année ? Que quelqu’un décide de gagner au premier tour alors même que ladite société civile avait donné 70 % de bureaux de vote dépouillé avec le candidat numéro 1 à 51.1 % donc un deuxième tour inévitable. Une source scientifique ? Mireille Razafindrakoto et François Roubaud dans Pol Af ont expliqué que les Bureaux de vote non dépouillés se situaient dans des zones favorable au deuxième candidat (le dinosaure quoi). Éric Rabemananaoro a même écrit un livre qu’il n’a pas encore publié mais qu’il a révélé dans l’Hebdo. Il affirme « 2002 = coup d’État ».

Où étions-nous (ladite société civile) quand les Accords de cette ville qui nous met des urticaires ont été rompus en 2009 ? Où étions-nous quand l’une des composantes des trois mouvances a décidé de signer cette feuille de route qui consacre une prise de pouvoir par la rue ? D’ailleurs, la deuxième mouvance aussi aurait signé, elle s’en mord les doigts…

Ah ? Les injustices ne datent pas de 2002 ? Oui, Zafy remonterait à 1896, soit ! la Royauté n’était pas si juste non plus ! Ah esclavagiste ? J’allais le dire.

Soyons constructifs

Bref, soyons constructifs : quand nous initions un mouvement, ayons l’humilité de ne pas se prendre comme étant le plus beau. Citons, utilisons, les travaux antérieurs, les leaders antérieurs, et nous progresserons tous ensemble.


Toavina Ralambomahay
Auteur de Madagascar dans une crise interminable, ed. l’Harmattan.