-
L’unilatéralisme dénoncé !!!
-
L’Union européenne qualifie le processus de transition unilatérale de la HAT d’inacceptable, et constate l’absence de progrès démocratique à Madagascar depuis le coup d’Etat du 17 mars 2009.
-
Le 29 mars 2010, Louis Michel, co-président de l'Assemblée ACP-UE, a appelé au renfort des sanctions européennes vis-à-vis du pouvoir de fait. Lire la suite

La SADC consulte les Malgaches dans le cadre de sa médiation

Antananarivo - La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) a décidé de consulter les autorités militaires, civiles et religieuses de Madagascar ainsi que les partenaires internationaux dans le cadre de sa tentative de médiation de la crise malgache, ont annoncé ses représentants dimanche.

Dans un communiqué, à l'issue d'une visite de deux jours à Madagascar, l'organe de défense et sécurité de la SADC a indiqué que durant les consultations des parties prenantes, il y a eu des points de convergence et de divergence, mais la Troïka a une vision plus claire du chemin à prendre pour sortir de la crise.

Lors d'une brève conférence de presse, Marius Fransman, vice-ministre sud-africain des Affaires étrangères qui conduisait la délégation, a exposé les motifs de ces consultations.

La troïka a rencontré les forces vives du pays et les partenaires étrangers pour leur poser trois questions stratégiques sur la tenue des élections, sur la candidature de MM. Rajoelina et Ravalomanana à l'élection présidentielle et sur la façon de mettre en oeuvre le retour de M. Ravalomanana sans créer d'instabilité, a-t-il expliqué.

Le responsable sud-africain a insisté sur l'importance de préserver un climat d'apaisement et de sécurité jusqu'aux élections, prévues en mai et juillet 2013, et a rappelé que la solution doit être malgache et ne viendra pas de l'extérieur.

Madagascar est plongée dans une grave crise politique depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina lors d'une révolte populaire en 2009.

La signature par la plupart des formations politiques en septembre d'une feuille de route devant conduire à l'organisation d'élections libres n'a pas vraiment débloqué la situation.

Exilé en Afrique du Sud, M. Ravalomanana a été condamné aux travaux forcés à perpétuité pour meurtre de 36 manifestants par la garde présidentielle.

Son retour et son éventuelle participation à l'élection présidentielle restent la principale pierre d'achoppement entre les deux rivaux, que la SADC a obligé en vain à dialoguer à deux reprises aux Seychelles.

Nous avons organisé deux réunions aux Seychelles pour essayer de franchir l'impasse en ce qui concerne l'application de la feuille de route. Nous avons fait des progrès, a estimé Jean-Paul Adam, ministre seychellois des Affaires étrangères, sans expliquer lesquels.

Ce n'est pas seulement une question entre deux personnes mais de tout Madagascar et du peuple malgache. (...) Mous continuons le travail jusqu'au sommet de la SADC où nous serons présents, a-t-il ajouté.

L'organisation régionale a donné jusqu'au 16 août à MM. Rajoelina et Ravalomanana pour s'entendre, c'est-à-dire juste avant son sommet annuel, les 17 et 18 août à Maputo. La Troïka avit également pour mission de préparer un rapport qui sera soumis aux chefs d'Etat de l'Afrique australe lors du sommet de Maputo.

La SADC a accepté la tenue d'un dialogue entre Malgaches et nous en sommes très satisfaits, nous pouvons discuter entre nous et trouver une solution nationale, en sortant de l'opposition entre les deux prétendants à la présidence, a commenté Max Fabien Andrianirina, rapporteur général du comité de pilotage de la société civile.

(©AFP / 12 août 2012 16h12)

 
Chroniques audio
Trafic de bois de rose (RFI)
-
L'Union Africaine constate et condamne fermement le changement anticonstitutionnel de gouvernement à Madagascar (arrivée au pouvoir de Monsieur Rajoelina, ndlr), qui marque à nouveau un grave recul dans les processus de démocratisation en cours sur le continent. Lire le communiqué, mars 2009

Près d'un an plus tard et plusieurs voyages entre Addis-Abeba et Antananarivo en passant par Maputo... Rien n'a changé et le discours se doit d'être toujours le même. « L’Union Africaine demande instamment au régime illégal à Madagascar de mettre fin à ses tentatives d’imposer des solutions unilatérales » Lire les résolutions, février 2010
Un avenir sombre...

Le coup d’Etat, et de surcroît la volonté de M. Andry Rajoelina à imposer son régime illégal condamnent Madagascar, et son peuple à un avenir sombre…

FMI: Pas de retour des aides sans reconnaissance internationale


BM: De sombres perspectives pour Madagascar


Lire la suite