Contrairement à la HAT, le Parlement européen n’est pas amnésique !

Une de ses résolutions (Juin 2011) interpelle et nous rappelle qu’il tient au respect des Accords de d’Alger, de Cotonou,… et de la parole donnée. et à la parole donnée. Effectivement, parmi les résolutions prises par le Parlement Européen figure un appel et un… rappel à Andry Rajoelina :

« (Le Parlement Européen) refuse que les autorités qui ont pris le pouvoir de manière inconstitutionnelle aient la légitimité d'organiser des élections et rappelle la décision annoncée par M. Rajoelina de ne pas se présenter à l'élection présidentielle à venir »

Les autres résolutions du Parlement européen (Juin 2011, extrait)

Le Parlement Européen

• appelle à la libération immédiate de tous les prisonniers politiques ;

• appelle au retour en toute sécurité et sans conditions des exilés et des dirigeants politiques ;

• déplore et demande des actions concrètes pour arrêter le pillage des ressources naturelles ;

• demande l'installation d'une transition véritablement neutre, consensuelle et inclusive,

• souligne la nécessité urgente d'un retour à l'ordre constitutionnel, qui est une condition pour le retour à la normalité institutionnelle à Madagascar, et demande instamment des élections transparentes qui respectent les normes démocratiques sous l'égide de la communauté internationale ;

• souligne que la crédibilité, y compris la légalité du processus électoral, implique que toutes les mouvances politiques et les dirigeants prennent part à ces élections librement et ont accès aux médias sans condition ;

• refuse que les autorités qui ont pris le pouvoir de manière inconstitutionnelle aient la légitimité d'organiser des élections et rappelle la décision annoncée par M. Rajoelina de ne pas se présenter à l'élection présidentielle à venir ;

• souligne la nécessité et la capacité du peuple malgache à choisir leur avenir sans aucune condition ;

• souligne que l'Union africaine a confirmé, lors de son sommet le 31 Janvier 2011, individuels et sanctions sélectives convenu lors du sommet le 17 Mars 2010 contre M. Rajoelina et plus d'une centaine d'autres personnes qui appuient la Haute Autorité du Gouvernement de transition;

• invite l'Union européenne et le Conseil de sécurité à continuer d'imposer et d'étendre les sanctions sur le régime jusqu'à ce que la crise politique soit résolue et en particulier d'étendre à tous leurs pays membres de l'interdiction de visa institué par l'Union africaine;

• souligne que le gouvernement de M. Rajoelina n'est pas reconnu ni par l'Union européenne ni par tous les pays membres du Groupe International de contact-Madagascar;

• appuie les efforts actuels de la SADC et invite l'UA, la SADC et du groupe international de contact de mener le processus de transition à une conclusion satisfaisante;
(extrait)