Le pouvoir de nomination total de la présidence donne matière à réflexion

(NDLR, aucun Président réellement élu n’a autant de pouvoir !)
[Extrait de l’edito de Sobika.com]
-
La proposition du Dr Simao, représentant de la SADC à Madagascar a fait le bonheur des partisans de la Transition et le malheur de la Mouvance Ravalomanana. Il faut dire que même Andry Rajoelina n'en demandait pas tant : tous les pouvoirs de nomination lui reviennent. (…) N'est-ce-pas un peu trop ? Par exemple, ne revient-il pas aux présidents des institutions de nommer leurs "élus" (entre guillemets) pour qu'il n'y ait pas en théorie d'interférences avec la Présidence ? Lire l’intégrité de l’Edito